Est-ce que le cannabis est vraiment légal en Thaïlande ?

En Thaïlande, le statut juridique de la marijuana est dynamique et évolutif, avec la dépénalisation du cannabis à moins de 0,2 % de THC, l'usage médical légal sur ordonnance, et un avenir incertain en raison des changements législatifs potentiels du nouveau gouvernement.

Is weed legal in Thailand

La Thaïlande présente un cas unique dans le contexte mondial de la législation sur le cannabis. Le pays a récemment apporté des modifications importantes à sa réglementation sur le cannabis. À l’heure actuelle, le cannabis contenant moins de 0,2 % de THC (chanvre industriel) est décriminalisé et le cannabis médical, sans restriction de THC, est légal sur ordonnance. Toutefois, le cannabis récréatif reste illégal en vertu de la loi thaïlandaise. Le contexte juridique du cannabis en Thaïlande est donc complexe, reflétant un mélange de mesures progressives et de restrictions traditionnelles.

Les points clés

  • Le cannabis contenant moins de 0,2 % de THC est dépénalisé en Thaïlande.
  • Le cannabis médicinal est autorisé sur ordonnance, mais l’usage récréatif reste illégal.
  • Le paysage juridique évolue, les changements récents indiquant une évolution vers des politiques plus restrictives.

Aperçu historique de la réglementation du cannabis en Thaïlande

Le cannabis, connu en Thaïlande sous le nom de Ganja, a une longue et complexe histoire dans le pays, profondément enracinée dans les pratiques culturelles et médicinales. Son introduction en Thaïlande viendrait de l’Inde, où il a été intégré dans divers aspects de la vie thaïlandaise.

Le paysage juridique du cannabis en Thaïlande a commencé à changer avec la loi sur le cannabis de 1935, qui, avec la loi sur les stupéfiants de 1979, a criminalisé la possession, la culture et l’usage du cannabis.

Toutefois, ces dernières années, la position de la Thaïlande à l’égard du cannabis a connu une transformation notable. En 2018, le pays a fait un pas en avant en devenant le premier en Asie à légaliser le cannabis médical. Cette décision a constitué une étape majeure dans la reconnaissance des bienfaits médicinaux du cannabis et a ouvert la voie à son utilisation dans le traitement de divers problèmes de santé.

D’autres progrès ont été réalisés en 2022 lorsque la Thaïlande a décriminalisé le chanvre industriel, défini comme du cannabis contenant moins de 0,2 % de THC. Ce changement n’était pas seulement une étape vers la libéralisation des lois sur le cannabis, mais aussi une occasion d’explorer le potentiel économique du chanvre dans des industries telles que le textile et la fabrication.

Ces changements législatifs en Thaïlande reflètent un équilibre dynamique entre le respect des usages traditionnels du cannabis et l’adaptation aux opinions contemporaines sur sa valeur médicinale et économique.

En Thaïlande, le cheminement vers l’adoption du cannabis médical a été progressif, marqué notamment par l’ouverture des premiers dispensaires à temps plein du pays distribuant de l’huile de cannabis pour un traitement médical le 11 mai 2019.

La légalisation du cannabis médical a permis aux patients souffrant de divers problèmes de santé d’accéder à un traitement dans les dispensaires de cannabis. Le gouvernement a mis en place une procédure formelle d’accès au cannabis médical, garantissant que la distribution est contrôlée et passe par des hôpitaux et des dispensaires de cannabis agréés.

READ  Qu'est-ce que le THCV : tout savoir sur la molécule de la diète

Les patients souhaitant obtenir du cannabis médical doivent obtenir une ordonnance d’un médecin agréé. Le gouvernement thaïlandais, tout en encourageant l’usage médical du cannabis, reste vigilant face aux abus potentiels. C’est pourquoi il limite l’accès aux personnes de moins de 18 ans et insiste sur le fait que le cannabis doit être utilisé à des fins de soulagement et non à des fins récréatives.

Afin de réglementer davantage l’usage du cannabis médical, la Food and Drug Administration (FDA) thaïlandaise a autorisé tous les hôpitaux relevant du ministère de la santé publique à prescrire du cannabis médical aux personnes souffrant d’une pathologie approuvée. Le gouvernement a également mis en place un programme d’amnistie permettant aux individus de légaliser leur possession de cannabis pour des usages médicaux approuvés, à condition qu’ils disposent d’un certificat médical délivré par un médecin, un dentiste ou un praticien de la médecine traditionnelle thaïlandaise.

Le 9 juin 2022, la Thaïlande a légalisé la culture de la marijuana et sa consommation dans la nourriture et les boissons, devenant ainsi le premier pays asiatique à le faire. Cette décision visait à stimuler les secteurs de l’agriculture et du tourisme du pays. Toutefois, il est important de noter que si la culture et la consommation sous certaines formes ont été légalisées, fumer de la marijuana en public constitue toujours une violation des lois sur la santé publique.

Malgré ces progrès, le gouvernement thaïlandais a pris des mesures pour empêcher une augmentation de la consommation à des fins récréatives. La puissance des produits est limitée, la vente et la possession d’extraits de cannabis contenant plus de 0,2 % de tétrahydrocannabinol (THC), l’ingrédient psychoactif du cannabis, restant illégales. Toute infraction à cette loi est passible d’une peine de prison et d’une amende.

En outre, les cultivateurs de cannabis sont tenus de s’enregistrer sur une application gouvernementale appelée PlookGanja, ce qui garantit un certain niveau de réglementation et de contrôle de la culture.

Possession, culture et consommation : qu’est-ce qui est autorisé en Thaïlande ?

En Thaïlande, le cadre juridique entourant la consommation de cannabis est conçu de manière à équilibrer l’accessibilité contrôlée et les réglementations strictes visant à prévenir les abus. Les personnes âgées de plus de 20 ans, qui ne sont ni enceintes ni allaitantes, sont légalement autorisées à consommer du cannabis dans l’intimité de leur domicile. Cette réglementation garantit que la consommation de cannabis est confinée aux espaces privés, préservant ainsi le décorum public et la sécurité sanitaire.

La culture du cannabis est également légale en Thaïlande, mais elle est soumise à des exigences réglementaires spécifiques. Les personnes souhaitant cultiver du cannabis doivent s’enregistrer auprès de la Food and Drug Administration (FDA). Fait remarquable, il n’y a actuellement aucune limite au nombre de plants de cannabis qu’une personne peut cultiver une fois enregistrée. Cette politique d’ouverture encourage potentiellement la culture personnelle à des fins médicales ou privées, ce qui va dans le sens de l’acceptation plus large du cannabis à des fins sanitaires dans le pays.

READ  Le cannabis est-il légal en Italie ? Tout savoir sur les lois italiennes

Toutefois, le gouvernement thaïlandais maintient une position stricte sur la consommation publique de cannabis. La consommation de cannabis dans les espaces publics est illégale, ce qui va dans le sens des efforts déployés par le pays pour contrôler l’usage récréatif de la plante et ses implications sociales potentielles. En outre, les produits de cannabis destinés à la consommation, tels que les edibles, doivent légalement contenir moins de 0,2 % de THC.

Quel avenir pour la législation thaïlandaise sur le cannabis ?

La législation thaïlandaise sur le cannabis est à la croisée des chemins, le nouveau gouvernement envisageant de revenir sur la politique de dépénalisation mise en œuvre en 2022. Le Premier ministre Srettha Thavisin, qui a mené une campagne antidrogue très dure, a exprimé son intention de limiter l’usage du cannabis à des fins strictement médicales.

Le marché thaïlandais du cannabis, qui devrait générer jusqu’à 1,68 milliard de dollars d’ici 2025, est désormais incertain. La position du nouveau gouvernement pourrait potentiellement pousser la consommation récréative de cannabis dans la clandestinité, compliquant les mesures de contrôle et ayant un impact sur l’industrie florissante. Au sein du gouvernement de coalition, des efforts sont déployés pour soumettre un nouveau projet de loi qui renforcerait le contrôle de l’usage adulte du cannabis sans reclasser la plante comme stupéfiant.

En résumé

La marijuana est-elle légale en Thaïlande ? Le statut juridique de la marijuana en Thaïlande est multiple et évolutif. Actuellement, le cannabis contenant moins de 0,2 % de THC est dépénalisé et le cannabis médical est autorisé sur ordonnance. Le pays a connu des changements importants dans sa politique en matière de cannabis, depuis la criminalisation historique du cannabis jusqu’à la légalisation révolutionnaire du cannabis médical en 2018 et la décriminalisation du chanvre industriel en 2022. Toutefois, l’avenir de la législation sur le cannabis en Thaïlande est incertain, le nouveau gouvernement envisageant de revenir sur la dépénalisation . Pour ceux qui s’intéressent au paysage dynamique de la réglementation du cannabis en Thaïlande, il est essentiel de rester informé des derniers développements alors que le pays navigue sur la voie de la législation sur le cannabis.

Rita Ferreira

Rita Ferreira

Rita est une rédactrice chevronnée avec plus de cinq ans d'expérience, ayant collaboré avec des plateformes de renommée mondiale, telles que Forbes et Miister CBD. Sa connaissance approfondie des entreprises liées au chanvre et sa passion pour fournir des informations précises et concises la distinguent dans l'industrie. Les contributions de Rita permettent aux individus et aux entreprises de naviguer dans les complexités du monde du cannabis, et son travail reste une ressource précieuse pour ceux qui cherchent à comprendre plus en profondeur son potentiel.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire


      The Marijuana Index
      The Marijuana Index
      Logo